AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Laissez-moi m'en charger!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vance Lee
Mage de Rang E
Mage de Rang E
avatar


Messages : 97
Date d'inscription : 05/01/2014
Localisation : Behind you. wwwww
Aucun Avertissement

Feuille de personnage
Missions:
Estime: 8
Expérience: (34/450)

MessageSujet: Laissez-moi m'en charger!    Dim 23 Fév - 0:23


VANCE LEE
« Mission de rang E »



Après sa petite rencontre avec Lacie, quand il revint au repaire de la guilde, Vance fut chargé d'une mission. "Ah, enfin de l'action", pensait-il. Il s'agissait d'une petite mission de routine, mais comparé à l'interminable ennui qu'il avait vécut tout au long de ces semaines, c'était de l'adrénaline pure! Les marchands de Norfleet Centre se plaignaient de vol, et comptaient sur Amnésia pour régler ce problème. Il commença par un magasin d'armes, qu'il fréquentait souvent. Il n'aimait pas particulièrement les armes, c'était juste qu'il connaissait certaines personnes intéressantes qui s'y rendaient régulièrement. C'était ça qui le poussait d'y aller. C'était une journée particulièrement aride ce jour là, rien à voir avec l’atmosphère hivernal des Forêts Sombres. Ne pouvant pas supporter la chaleur de son sweatshirt et de son manteau, il opta à la place pour un tee-shirt blanc, orné de quelques symboles sans grande importance. Ce détail était futile, mais c'était étrange de le voir sans son habituel manteau. On pouvait voir ses bras, qui étaient légèrement musclés, ce qu'on ne pouvait pas vraiment deviner sous sa couche de vêtements. Comparé aux autres passants, sa peau était extrêmement pâle, certains d'entre eux lui demandèrent même s'il n'était pas malade. Une fois arrivé à la boutique, il salua le vendeur et lui expliqua la situation. Il finit, lui demandant ce qu'il en pensait.
« Hum... fit-il, Ecoute, moi ça ne me dérange pas, au contraire. Enfin, ces petits voleurs vont avoir droit à ce qu'ils méritent! On aurait besoin de plus de gens comme toi, petit. »

Et il esquissa un grand sourire, se mettant à chantonner. Vance acquiesça silencieusement, puis après quelques minutes de réflexion, il lui expliqua le plan : cette nuit, il allait sortir et rentrer chez lui, comme d'habitude, et lui, il resterait à la boutique pour démasquer les voleurs et les éliminer. Il les interrogerait ensuite pour identifier les autres coupables. Il y avait peu de chance qu'il y ait autant de vol par coïncidence, c'était forcément lié. Et quand les voleurs seraient retrouvés, il s'en occuperait, aussi longtemps que ça durera. Il attendit alors jusqu'à la nuit, après la fermeture. La nuit, il faisait nettement plus froid. Il s'était blotti dans une couverture, assis sur une chaise, alors qu'il attendait patiemment. Il gardait les yeux rivés sur le chien à ses pieds, qui était roulé en boules, les yeux fermés. Il lui trouvait une certaine ressemblance. Tic, tac. Le son monotone de l'horloge menaçait de le faire endormir. Mais il résistait, toujours éveillé. Ah! Il en avait marre! Juste un petit somme... Ça ne lui ferait pas de mal... Il ferma alors les yeux, s'envolant vers le monde des sommeils, quand le grincement de la porte le fit sursauter. Le verrou avait sauté. Quelqu'un était présent dans la pièce. Heureusement, l'intrus ne l'avait pas vu, dans la pénombre. Il se déplaça silencieusement vers la présence, qui tournait le dos vers la caisse de la boutique, la main tendue. Vance lui asséna un coup violent à la nuque, le corps s'effondra à terre.
« Et bien, je pensais pas que ce serait aussi facile. dit-il en regardant le bandit, à ses pieds, après un bon moment »

Soudain, une lame fila vers lui, et vint se planter juste dans le mur derrière lui. Elle l'avait frôlé. Quelques centimètres de plus et il ne serait plus de ce monde. Heureusement, l'homme qui l'avait pris par surprise ne savait visiblement pas viser. Peut-être était-il gêné par l'obscurité... Un sourire amusé s'afficha sur le visage de Vance, alors que ses yeux de félins fixait froidement son adversaire au seuil de la porte. Ses adversaires. Mais ce n'était que du gâteau, de simples brigands. Il ne pouvait rien face à un mage. Il empoigna la lame qu'il venait de lui lancer. C'était un croisement entre une flèche et une lance, plutôt fragile. Il la brisa en deux devant leur yeux, puis jeta les restes de bois sur le sol. Il s'élança vers eux, le poing en premier. Sa main s'entoura d'un léger flux d'éclair, qui progressa jusqu'à former une masse de foudre incontrôlable. Le voleur qu'il visa esquiva le coup et voulut riposter, mais Vance l'envoya en l'air de son poing foudroyant, et en profita pour l'abattre sur son autre ennemi, qui ne savait que faire, tremblotant. Il fut projeté à travers le terrain. Quand son adversaire se releva, il lui donna un coup de pied, qui l'envoya définitivement à terre. C'était peu, très peu, mais ça avait réussi à les achever. Le flux d'éclairs s'évanouit, et le mage s'avança vers le brigand le plus proche. Il toussotait, au sol, et essayait de se relever. Un long filet de sang s'échappait de ses lèvres. D'un coup sec, le jeune homme le força à rester au sol, avec son pied. Il le retourna vers lui, le regard plongé droit dans le sien. Ses cheveux blancs étaient balayés par le vent, dégageant son front.
« Tu vas me dire tout ce que je veux savoir. lui dit-il froidement »

Le brigand haussa d'abord les sourcils, ahuri, avant d'éclater de rire. L'ordure... Jamais! Pour qui le prenait-il? Ce n'était pas ce petit merdeux qui allait lui dicter ce qu'il allait faire. Il s'empêcha de lui cracher à la figure. Son visage était déformé par la haine. Il allait voir ce dont il était capable! Mais Vance ne réagit pas, ses yeux ne se plissèrent même pas. Il se releva, prenant son ennemi par le col, le mettant à hauteur de visage. Il attendit pendant un moment, pour laisser son corps se faire envahir par la rage, puis il lui envoya son poing dans les côtes, lui coupant la respiration. Celui-ci retomba au sol, ses bras autour du ventre. Le mage se défoula sur lui à coups de pieds, puis lui plaqua la semelle de sa chaussure sur la tête, lui broyant l'oreille. Au comble du supplice, le voleur lui hurla d'arrêter, lui promettant de lui donner les informations qu'il souhaitait obtenir. Il arrêta alors, retirant son pied de sa tête. L'homme peina à se relever, et lui lista tous les noms de ses partenaires, en larmes. Vance hocha la tête, notant tous leurs noms. Le brigand lui demanda, entre deux souffles, s'il était libre. Son regard pétillait, son expression était celle d'un homme qui venait d'échapper à la mort. Plein d'espoir. Cependant, le mage ne répondit pas en faveur, il ricana juste. Libre? Mais il était stupide, ce gars-là!
« J'aime bien réussir mes missions. déclara-t-il, Mais ce qui m'insupporte le plus, c'est les mecs qui livrent leurs potes sans résister!  »

Sur ces mots, une lance de foudre apparut dans ses mains, et il le transperça, lui arrachant un masque de douleur. Celui-ci retomba au sol, encore une fois, et ferma les yeux. Il s'était évanoui. Après cela, Vance captura les coupables. Durant des jours, il fit de même avec tous les noms que lui avait donné l'homme. Il fallait les épuiser à tel point qu'il ne pourrait plus tenir les armes, puis les prendre un par un, et enfin, les achever. Après environ une semaine, sa mission se termina. Il alla faire son rapport au Maître de la Guilde, plutôt content du résultat.

Spoiler:
 

_________________

Je t'humilierai, je te briserai... puis je te changerai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Laissez-moi m'en charger!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Heaven :: Earthland :: Norfleet :: Norfleet Centre-