AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La disparition des mômes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ten'nouheika Denkou
Modo / Mage de Rang E
Modo / Mage de Rang E
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 11/01/2014
Age : 25
Localisation : Surement en train de chercher mon chemin, essayez dans l'endroit inverse de là ou je devrais être
Aucun Avertissement

Feuille de personnage
Missions:
Estime: 7
Expérience: (104/400)

MessageSujet: La disparition des mômes   Sam 22 Fév - 10:52



Ten'nouheika Denkou

« Attention j'arrive, préparez vous à souffrir »



La disparition des mômes



Aujourd'hui, on peut dire qu'il fait vraiment pas beau, il pleut averse. Une petite pensé à quand j'étais petit, j'avais pas le droit de sortir quand il pleuvait, pour la sécurité de tout le monde, vu que je contrôlais pas encore mon pouvoir correctement.

Je me dis très fort "JE VEUX PAS SORTIR DU LIT !!"
Bien décidé à dormir jusqu'à midi, je me recouche et éteint la lumière, mais voilà qu'on frappe à la porte, je me relève et vais donc voir qui peux bien venir me déranger alors que je venais de me coucher (pour la deuxième fois, mais je venais de me coucher quand même), il s'avère que c'est un mec de la guilde qui venait d'arriver et m'a demandé si je pouvais l'aider, il avait pris une mission trop difficile pour lui et ne pouvait pas échanger. Seul solution, la refiler à quelqu'un d'autre. Je lui ai bien dit que ça irai pour cette fois, mais que c'était la seul fois, la prochaine fois il fera attention.

Bon bah ce sera pour une autre fois la grasse mat', si j'avais su qu'il allai pleuvoir, j'aurai pas accepté...
Je m'habille donc chaudement (manquerai plus que je tombe malade) et regarde de nouveau l'ordre de mission, faire son enquête sur une certaine malédiction dans un village, de mieux en mieux, je serai maudit (ça encore ca va), mouillé et malade (là sa craint).

Par contre c'est pas très loin, encore heureux ... Je vais quand même voir le chef de guilde pour savoir si je peux attendre qu'il ne pleuve plus, ce à quoi il fit des gros yeux (il devait pas s'attendre à sa) et me dit sur un ton dur, pour ne pas dire autrement, que je devais faire cette mission en vitesse, la mettre avant mon petit confort personnel, bon bah tant pis...

Me voilà donc partie pour le petit village de Baraba, au milieu de la foret, à une vingtaine de kilomètre de Magnolia. Le chef de la guilde, me connaissant, m'avais loué un guide (je vois pas pourquoi, j'aurai bien put m'en passer, il me prend pour qui). Nous voilà donc partis en direction la forêt, prochain arrêt, Baraba.

Le guide est du coin, il le connait donc comme sa poche, mais il ne lui pas fallu longtemps pour se perdre, au premier croisement, il s'est trompé de route, le boulet. Voulant lui faire les pieds, je pris donc le bon chemin sans l'avertir, histoire que mon orientation n'a rien à envier à la sienne.

Au bout de cinq heures de marche, je remarque que vingt kilomètres c'est long quand même, surtout sous la pluie, je fais donc une petite pose casse-croute, sans feu bien entendu (à cause du bois qui est mouillé, je sais faire du feu quand même ... quoi ? si si, c'est vrai). Donc je mange mon petit casse croute que j'avais emmené au cas ou, et j'entend quelqu'un qui arrive, je me retourne et active ma magie par habitude, avec l'intention de me défendre, j'avais juste oublié un détail, il pleut ... C'est même plus efficace que le feu dit donc, après la "mini explosion", j'entend un cri, je vais donc voir qui cela peut bien être, j'ai enfin retrouvé mon guide (enfin je crois, il est allongé sur le ventre, la tête dans la boue, et ses vêtements sont carbonisé et en lambeau).

Je ranime donc mon guide (après vérification, c'est bien lui), content qu'il ai enfin compris qu'il s'était trompé de chemin. Mais il avait pas compris du tout, voilà qu'il me sort
"Alors qu'on marchais en direction de Baraba, vous vous êtes perdu, on m'avais dit que vous n'aviez pas d'orientation, mais je ne pensais pas que ce serai au point d'arriver à ce perdre alors que vous avez un guide. Quand j'ai remarqué que vous étiez plus ..."

Je l'assomma d'un coup de point sur le crane, j'ai peut-être été un peu fort, je voulais juste lui faire comprendre qu'il disait des chose erronées et blessante, c'est lui qui se perd et c'est moi qui prend, c'est la meilleur.

A son réveil, une trentaine de minute plus tard, il fini ce qu'il avait commencé en me demandant au préalable de ne plus le frapper, ce à quoi j'accepta (un peu contre ma volonté), il fini donc par me dire qu'il était venu me retrouver, et que ça faisait cinq heures qu'il me cherchai. Il a de la volonté dit donc, chercher quelqu'un cinq heures sous la plus, faut le vouloir ma parole.

Nous voilà reparti pour Baraba, d'après le guide, nous somme à une trentaine de kilomètre maintenant, mais je ne le crois plus trop, il s'est déjà perdu une fois, on peu pas dire que ce sois un pro. Après avoir tiré à courte paille pour savoir lequel avais raison du chemin à prendre, je dois le suivre (je suis sur qu'il a triché).

Au bout d'une petite heure trente à peu près, nous arrivons dans une clairière que je connais bien, elle est juste à côté de Magnolia, je lui fais remarqué qu'il nous a fais revenir sur nos pas, qu'il n'avait vraiment pas d'orientation et qu'on aurai dut me suivre, moi je voulais partir dans le sens opposé, donc dans la bonne direction. Il me répond que lorsque nous nous étions séparé, je m'étais tellement paumé que j'avais fais demi tour et étais allez encore plus loin que magnolia, donc qu'il n'est pas étonnant de repasser devant la ville.

A ce moment là, seul deux choses m'on traversées l'esprit, ce guide à-t-il seulement son diplôme et que j'aurai put dormir jusqu'à maintenant au lieu d'être sous cette pluie qui n'en finissais pas.

Bon sinon nous somme arrivé à Baraba sans se perdre, il doit pas être si mauvais au final. Lorsque j'arrive dans le villages, Je remarque qu'il n'y avais plus personne d'autre que des personnes âgées, même les personnes du deuxième âges ont disparu, ca c'est étrange. Je vais demander ce qui ce passe dans ce village aux premières personnes que je vois, des vieux. Ils me disent que des mômes ont disparu, et que les hommes du villages sont partis à leurs recherche, pendant que les femmes s'occupe de surveiller les enfants qu'il reste (il y en à plus que quatre) dans une maison.

Après m'être présenté, je leurs demande de m'accompagner jusqu'à là-dite maison. Une fois sur place, je rentre dans la maison et vois que les femmes avaient pris le plus de précaution possible, chaque enfant était attaché à trois femmes, comme cela, si quelqu'un voulais emmené l'enfant, il faudrait qu'il embarque les trois femmes aussi, ce qui est quand même plus difficile.

Soudainement, je senti un petit courant d'air au niveau de mes pieds, e, regardant, je vis que c'était un lézard. Le suivant du regard, je le vis s'approcher d'un des enfant, un garçon au cheveux bleu (étonnant, n'est-ce pas) et aux yeux vert. Il le mordit à la cheville et parti comme si de rien n'était, et au bout de quelque minutes, alors que je questionnais les femmes présente, le garçon qui s'était fais mordre disparut, laissant tomber ses vêtement et ses chaines. Bizarre, ca on peut dire que c'est étonnant.

Les femmes se regarde, comme si ça venais de faire "tilt" dans leurs tête, elle m'informe que dans la plupart des disparitions, les enfants s'était fais comme piquer ou mordre quelque minutes plus tôt. Ne voyant pas le rapport, je leurs demande quelques explication, c'est vrai quoi, elles sont pas claires. Elles pense que c'est le lézard qui a fais le coup ou quoi ? En faite elles pensent que c'est le maître du lézard qui a fais le coup, ça parait logique.

Me voilà donc à la recherche d'une idée pour retrouver ce kidnappeur aux pouvoir étrange. Après avoir chercher longtemps, je me dis que trouver un lézard dans une foret serai plus dure que de trouver une aiguille dans une botte de foin. Je me dis donc que si on peux pas allez à lui, il faut le faire venir à nous, nous voila donc près, comme ça si il revient, on pourra le suivre. Il ne fallut qu'une petite heure à la bestiole pour revenir, il mordit une petite fille cette fois là.

Je me mis donc seul à sa poursuite (sinon c'est pas très discret), il va vite dit donc, mais j'arrive à le suivre grâce au "stimulus" que j'avais activé. Au bout de trois minutes de filature, j'arrive dans une petite grotte, je rentre donc en faisant bien attention de ne pas faire de bruit. Et au bout, que vois-je ? Une sorte de grosse plante qui parlais (oui oui, une plante, avec des feuilles et tout et tout) dans une langue bizarre, elle attrape le lézard et lui fait cracher un peux de sang dans un bol, elle boit le contenu du bol et se remet à parler, quand d'un coup, la fille de tout à l'heure apparait, dans son plus simple appareil. La plante agrippe la fille et l'emmène derrière une porte, j'en profite pour m'approcher et jeter un coup d'œil. Derrière la porte, il y avais une sorte de grande maison, qui aurai cru que ce genre de demeure se trouverai ici. Je suis la plante à distance et la vois qui amène la fille devant un homme qui était assis sur un gros canapé en peau de crocodile. Il parut examiner la fille et dit "d'accord", à la suite de se mot, deux hommes arrivent (le genre bien musclé) et mettent un gros collier en métal à le petite, le monsieur dans le canapé lui dit que ce collier exploserai si elle ne faisais pas tout ce qu'il lui demandai, qu'elle était maintenant son esclave pour le reste de ses jours.

Ne pouvant rien faire, je décida de repartir pour en informer la guilde, qu'il envoie quelqu'un de bien plus fort, c'était un bien trop grand coup pour moi. En sortant de la grotte, je vit que mon guide m'avais suivi, je l'agrippa et nous partîmes en courant. On réussi à retourner au village sans se faire remarquer, arrivé au village, les hommes était revenu, lorsqu'ils nous virent arriver comme une flèche, ils comprirent que je savais quelque chose, mais je ne voulais pas risquer leurs vies, je leurs dis donc que c'était confidentiel, mais que je devais retourner au plus vite à Fairy Tail, il y eu deux trois papa qui ne voulais pas comprendre ce que voulais dire "confidentiel", je dut donc les mettre K.O., pour leur bien.

J'attrapa mon guide et parti en direction de Magnolia, en le suivant cette fois ci, au bout d'une heure et demi de course, nous voyons la ville au loin, j'accélère donc le pas et le distance assez facilement, en entrant dans la guilde, il y avait une bagarre, comme si de rien était. Je pris une grosse inspiration et hurla :


"ARRETEZ !!"


Le silence se fit, tout le monde dut être étonné, c'est presque jamais arrivé que quelqu'un arrête une bagarre. Je me dirigea vers les mages les plus puissants de la guilde, après avoir dit à quelqu'un qu'une personne va sans doute vouloir rentrer dans la guilde dans les prochaines minutes mais qu'il ne dois pas entendre ce que j'allai dire. J'alla donc voir un mage de rang A et lui dit que lors de sa mission, un homme très bien gardé kidnappai à l'aide de la magie des enfant qu'il utilisais en esclave, qu'il fallait qu'il m'aide car tout seul je n'y arriverai pas. C'était un mage très sympa (c'est pour ça que je lui ai demandé plutôt qu'à un autre), il accepta donc de me laisser me reposer, qu'il irai tout seul, il suffisait que je lui dise ou c'était. Je lui dit que le mec qui était sans doute bloqué dehors le savais, mais que je ne lui avais pas dit ce qu'il se passai, il est du village, donc si je lui avais dit, il aurai foncée tête baissé.


Le voilà donc parti, avec mon ancien guide sous le bras. Enfin fini, même si j'ai pas réussi ma mission et n'ai pas fais de grasse matinée, ma journée est bien rempli et je suis fière de moi.








_________________
>>> Carnet de bord <<<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La disparition des mômes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Heaven :: Earthland :: Magnolia :: Autres-