AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Zobal Masqué ohé ohé [ Fini !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zobal Masqué ohé ohé [ Fini !]   Dim 2 Fév - 16:13

Fiche de Présentation

Personnage

Nom : Mask
Prénom : Strauss
Age : Environ 20 ans
Sexe : M
Groupe : Scarlet Shadow
Classe : Spécial
Magie : Cette magie consiste en la matérialisation de différents masques, chacun ayant un effet propre. Le mage créé un masque qui, par exemple, lui conférera une grande résistance, ou une grande force, voire même une capacité, comme parler aux animaux. Plus le mage est puissant, plus l'effet du masque peut être important. En revanche, cette magie comporte deux faiblesses majeures, à savoir que chaque masque ne peut avoir qu'un seul effet, et que changer de masque use la magie de l'utilisateur. Cependant, cette magie reste extrêmement polyvalente et donc parmi les plus utiles qui soient

Physique :

Hey hey ! Voila l'heure que vous attendez tous ! La présentation du grand, du beau, du magnifique que j'ai nommé... roulement de tambour... moi ! ... Non sérieusement, vous vous attendiez à quoi ? A un défilé de mode peut être ? J'ai bien peur que cela ne soit pas dans mes attributs. Enfin bref, je dois apparemment me décrire rapidement alors allons y !

Je fais environ 1 m 85 pour un bon poids d'environ 60 kilos. J'ai un physique qu'on pourrait qualifié de svelte aux premiers abords, mais lorsque l'on s'approche de moi on peut remarquer la musculature finement taillée qu'est la mienne. Voila ce qu'apporte une vie entière à passer dans la jungle à chasser pour manger ! En ce qui concerne mon visage, cela fait tellement longtemps que je ne l'ai pas vu que je ne pourrais vous le décrire. Je garde une grande cicatrice de brulure sur la partie gauche de mon visage et c'est la seule chose dont vous devez savoir car vous ne la verrez jamais ! Mon visage toujours dissimulé sous un masque on peut en déduire une forme assez ovale de sa part. J'ai les cheveux d'un rouge flamboyant et je ne l'ai coiffe que rarement mais, à quoi bon les coiffer lorsqu'il n'y a personne pour les apprécier ? Douce solitude quand tu nous tiens...

Les bras sculptés comme un dieu, on peut remarquer si on examine attentivement plusieurs cicatrices du à divers combats face à la faune de la vie. Mes mains sont dures et fermes, cela fait bien des années que je ressens quasiment plus aucune sensation sur celles ci. Mais je ne m'en pleins pas, cela attise mon coté sauvage qui fait apparemment craquer les filles ! Mes jambes sont aussi similaires que mes bras, précisément taillées à la pointe de la perfection on ne voit que rarement mieux une musculature plus travaillé que la mienne sur cette partie du corps. Puis, je ne veux pas me vanter mais... certaines filles m'ont déjà dis que j'avais un très jolie cul... AH AH ! Vous y aviez cru hein ! Abruti ! Je ne suis quasiment jamais sorti de la jungle ! Comment j'aurais pu rencontrer des filles bandes d'andouilles ! Quoi que je suis sur que je ne dois pas êtres loin d'avoir des fesses de rêves.

Mes vêtements sont plutôt délabrés, j'ai du faire comme j'ai pu durant les longues années qui accompagnèrent mon exil florale. Je n'en reste pas moins potable et cela n'a pour effet que de faire ressortir le coté homme des cavernes qui m'habite. Ma démarche quand à elle est plutôt déstructurée... Je marche comme toute individus marche mais je sais me déplacer dans des positions que personne ne pourrait faire et cela se ressent avec le petit plus qu'on peut apercevoir dans ma démarche et ma façon d'être. Je n'ai quasiment eu aucun témoignage de l'extérieure sur mon apparence physique mais je peux être sur d'une chose... c'est que tous sont impressionnés lorsqu'ils me voient ! Ah ah ! Pour finir, je finirais sur ma voix, cette douce voix aussi paisible qu'un chant d'éléphant ! Concrètement, je suis loin de faire dans les aigus autant au sens figuré qu'au sens propre ! Ma voix est d'un grave profond n'entrainant que plus de craintes à mon égard lorsqu'on l'entend.

Voila voila, vous vous attendiez pas à cela j'en suis sur !

Caractère :

... Pardon ? Vous me demandez de me décrire mentalement ? Vous voulez réellement savoir ce qu'il y a dans ma tête ? ... Bande de rigolo ! Même moi je ne sais pas ce que j'ai dans la tête ! Ma personnalité est un puzzle décomposé en un millier de pièce, je ne sais même pas si l'ensemble de ces pièces forment le vrai moi ! Vous voulez toujours savoir ? Soit ! Mais préparez vous, ça risque de ne pas être de tout repos.

Entrez, entrez, je vais vous présenter la première salle ! Cette partie de ma tête traite de ma couardise. Ne croyez pas que je suis quelqu'un de couard ! Enfin si ! Enfin non ! Enfin ça dépend des circonstances ! Il faut voir si elles sont plus ou moins aptes à m'embêter très fortement. J'adore me battre ! Mais je déteste me faire battre, lourd dilemme pour un guerrier de ma trempe ! Cette couardise est surement le résultat d'un instinct de survie développé aux maximum ! Non je ne me vante pas ! Lorsque l'on vis des années dans le froid avec pour seul diner, un bout de pain, je peux vous dire que l'instinct on l'entretient ! Je ne sais pas comment je devrais me définir, cela reste toujours un dilemme de se faire connaitre aux autres alors que chaque jour on en découvre sur nous mêmes. Plus ma vie s'allonge, plus je me complexifie aux grand damne de mon petit cerveau qui commence à être saturé de locataire. Si cette personnalité devrait être retranscrite par quelque chose, ce serait mon masque du Pleutre, avec lui mes pensées sont dirigées vers une seule chose et l'espace de quelques instants, je me sens bien... Ne me regardez pas comme ça ! On ne vous a jamais dit que fixer les gens c'est mal !

Allez continuons! Comment ça ? Vous n'en pouvez déjà plus... Ce n'est pas de ma faute si vous avez trébuché sur un morceau de ma personnalité ! Je vous avez dit que le bordel régnait en maitre ici ! Les gens de nos jour... Plus aucun respect ! Si on creuse plus loin on peut voir en moi une personne profondément sombre... Je n'ai que rarement eu de contact avec des personnes et les relations que j'ai pu entretenir avec diverses personnes ne se comptent même pas car je n'en ai jamais eu... Je me complais dans ma solitude, elle est si bienveillante et destructrice à la fois... Je me console en me réfugiant dans ma tête là où personne ne peux m'atteindre. Nombreuses fois, ma tête avait été mise à prix et nombreuses fois je du me défendre pour la garder... Je ne commet pas d'atrocité car j'en ai envie, je les commet car je dois le faire sous peine de mourir. Estimant que mon objectif est un but plus important que ma propre vie, chaque morts qui iraient se mettre sur mon chemin ne pourrais rendre cet objectif encore plus important. Certaines fois, il m'arrive d’éprouvé de la pitié pour mes ennemis... Pourtant tueur de sang froid, la complexité de l'emboitement de mes personnalités arrivent à me faire douter l'espace de quelques instants et cela à pour conséquence le fait que je laisse parfois la vie à des individues ne voulant pourtant que ma mort.

Le traumatisme que j'ai pu subir et les atrocités que j'ai du affronter dans ma vie se sont parfaitement combinés pour donner un être totalement dénué de sens... Je ne me comprend pas plus que vous et pourtant j'agis... Vivre avec un tel fardeau sur le dos ne donne qu'encore plus envie d'en finir avec sa raison d'être. Malheureusement... Je ne souffre pas pour vivre, je vis pour souffrir. Chaque jour, chaque matin, chaque pensée je repense à cet événement tragique... Celui dont je veux effacer les traces mais celui dont je ne peux me débarrasser. L'oublie n'est pas un luxe que je peux me permettre, les souvenirs sont mes armes, aussi douloureux puissent ils être, si j'oublie, je ne vaudrais pas mieux que les personnes ayant déclenché cet événement. Les souvenirs sont mes propres chaines et je suis mon propre bourreaux mais c'est le prix à payer pour avoir survécu pendant que la mort fauchait tous le monde à perte de vue... Ces images encore, sont imprégnés dans mes yeux, je revois cette scène à chaque instant ne m'entrainant qu'encore plus dans les méandres de la folie... La mort est une récompense que je ne peux pas me permettre d'acquérir trop tôt...

... J'ai l'impression de vous avoir refroidis d'un seul coup non ? ah ah ! Vous me faites marrer ! Ils vous en faut peu hein ! Sinon pour passer à des choses plus "rigolotes" on va dire cela ainsi: j'adore les pommes ! Réellement ! Les pommes sont le mélange de toutes les meilleurs saveurs possibles et inimaginables ! Bon bien sur il y a des variantes de pomme... Mais, après mur réflexion intense, mon choix se porterait sur les pommes vertes ! Ce sont celles  avec le plus d'acidité ! Il n'y a rien de meilleurs au monde ! Comment ça je m'écarte du sujet ? Oh je vois... Sinon pour revenir au but de mon discours, ce que je déteste ce sont les gens se sentant plus pisser ! Ils ont le don de me faire criser ! Sous prétexte qu'ils ont un pouvoir sortant de l'ordinaire ils se voient plus haut que ceux qu'ils ne sont réellement. A vrai dire cela me permet de me défouler alors malgré mon dégout pour ce type de personne j'ai tendance à dire qu'il en faut bien ! Du moins pour me défouler de temps en temps...

Histoire :

Ma vie est un puzzle auquel on aurait enlevé des pièces...

J'avais vu mes premiers jours dans un village coupé du reste du monde, moi et ma famille vivions ensemble et en quelques sortes j'étais heureux dans ce lieu abandonné de tout. Je n'habitais pas seulement avec ma famille, mais aussi avec tout mon peuple... Nous étions un peuple possédant tous la même magie, plusieurs excellaient d'autres préféraient se cantonner à un autre art plus en relations avec leurs personnalités selon eux. Quoi qu'il en pouvait être, à l'abri des regards, la vie avait une image de douceur à mes yeux. En ce temps là j'avais un frère et un père, ma mère mourut malheureusement en me donnant la vie. Je ne me souviens plus de grand chose si ce n'est le sourire sur le visage blondinet de mon frère, quand à mon père il ne riait pas souvent. Il me disait que quelque chose de tragique allait vite chambouler toute notre vie. Mon frère et moi nous étions jeunes à cette époque et nous n'avions pu voir plus loin que notre nez... Si seulement le ciel pouvait m'accorder la possibilité de revenir dans le passé et de me permettre de tout changer en sauvant des centaines de vies innocentes...

Et le jours tant regretté arriva... Une horde de bandit avait découvert nos habitations nul ne savait comment. Le problème n'était pas de savoir comme ils nous avait trouvé mais bien comment on allait s'en débarrasser ! Nous n'étions pas des guerriers ! La barrière naturelle que nous accordé notre dissimulation suffisait amplement pour vivre autrefois ! L'instinct guerrier de mon peuple était en sommeil depuis des centaines d'années et malgré les efforts de tous, les bandits mirent à feu et à sang le village. Les maisons brulaient, les enfants pleuraient et les femmes criaient ! Le feu ayant atteins notre maison, mon père nous fit sortir par la porte arrière et il prétexta devoir chercher des affaires. Ceci ne pris que quelques secondes mais avant qu'il ne puisse nous rejoindre en franchissant le seul de la porte, un bruit sourd et long surgit de nul part... Sous mes yeux, mon père venait de se prendre une balle en pleins milieux de la poitrine... Il murmura quelques mots que aujourd'hui encore je cherche à comprendre et s'écroula... Mon frère était le plus sensible et le plus courageux d'entre nous deux ! Ce crétin ! Sans que je n'eus pu faire quelque chose il se jeta dans la maison dévoré par les flammes en essayant de sortir notre père ! Ce qui devait arriver, arriva ! La maison bien trop rongé par les flammes s'écroula à son tour en emportant l'image de mon frère et de mon père se faire dévorer par les flammes. J'étais tétanisé, mes mains refusaient de bouger ! Comme si appel surgissant me forcé à me déplacer dans l'espoir extrême que je pouvais encore changer les choses, je me précipitais sur la maison tel un aigle sur sa proie. Cependant, la seule chose que je pu réussir à faire avait été de me prendre un retour de flamme qui me calcina une partie de la moitié de mon visage. Encore sonné et refroidis par la douleur, je bougeais mon corps meurtri le plus loin possible en fuyant ce qui fut toute ma vie. Deux images firent gravées dans ma mémoire, celle de mon frère et de mon père soufflés dans les flammes et celle de la silhouette flou du chef de ce désastreux événement...

Une vie alors d'angoisse et de famine arriva... Mes blessures physiques et mentales ne firent jamais guéri même aujourd'hui, je portais encore la marque de ce malheur sur mon visage et dans ma mémoire... Un masque que je me mis à porter au quotidien remplaça ce qui était mon visage autrefois. Enfant sans connaissance de la survie, je commença une longue marche pour me mener dans les plus grandes profondeurs de l'enfer. Je ne changeais plus mes vêtements, du moins je ne pouvais, je n'avais que cela ! La chasse était mon seule moyen de subsister et même avec ceci je fus plus souvent la proie que le prédateur. J'étais semblable aux autres animaux qui peuplait la même jungle que moi. Plus le temps passa, plus mon esprit se détraqua... Les souvenirs encore à vif n'étaient que plus douloureux, ils se complaisaient dans la plaie béante qu'était mon esprit et se tortiller de tous leurs longs tel un couteau qu'on peut remuer dans une plaie. De la survie, naquit la magie... Forcé, obligé de devoir survivre, inconsciemment ma magie se développa comme une aide inattendu. La faculté de la plupart des masques de mon ancien peuple ne leurs accordaient que futiles utilités, les miens m'apportaient force et courage ! Réchauffé dans la façade que me procuraient mes masques, mon âme se perdait néanmoins encore plus.

Je ne comprenais pas pourquoi mon peuple avait été décimé de la sorte ! Étais-ce le destin qui voulait cela ?  Fallait il forcément que cela arrive ? Mon peuple ne possédait pas de richesse si ce n'était leurs bontés ! Ce lot de question apporta avec lui la démence et la folie. 4 ans plus tard à l'âge de mes 15 ans, je n'étais plus celui d'avant. On pouvait me confondre avec une bête sauvage qui aurait survécut tant bien que mal et qui serait devenu un terrible prédateur. Jamais je n'avais osé dépasser cette forêt, jusqu'au jour ou un des bandits qui avait attaqué mon village refit son apparition. Je pouvais me souvenir de lui ! Plus je le regardais plus la douleur revenait encore plus belle. Je ne savais pas ce qu'il pouvait faire ici et je m'en foutais au plus haut point ! La rage et la haine m'habitaient, me possédaient ! Je n'étais plus le même que le petit enfant que j'avais pu être, je pouvais aisément lui écrasé sa tête entre mes mains et lui faire subir les pires souffrances possibles ! Ce que je croyais une légende de mon peuple se fit vrai à ce moment, un masque que je n'avais pu voir qu'à travers des histoires se mis sur mon visage. D'après les dires, ce masque n'apparaissait sur le visage d'une personne de mon peuple que quand son envie de vengeance est bien plus forte que le reste. Ce masque attisa ma haine telle de l'huile enrichit sur le feu ! Je sautais sur le malandrin et je lui fis connaitre de terrible chose que personnes ne pouvait prétendre connaitre. Ces cris de douleurs s'étouffaient dans l'ambiance oppressante de la jungle ! Ces cris nourrissaient mon âme ! Enfin je pu diner à ma faim !

Les mains couvertes de sang au même titre que le reste, je me trouvais devant le corps déchiqueté du bandit. Le massacre que j'avais pu faire était comparable à une atroce boucherie. Ces quelques instants de furie qui m'aveuglèrent me fit comprendre de l'incroyable atrocité dont je pouvais être le créateur. Pleurant comme jamais je n'avais pu pleurer ces 4 dernières années. J'allais me réfugier dans mon antre en laissant mes pensées sombrer dans l'incroyable mixtures qu'était ma tête. Je ne savais plus quoi faire ! Je n'avais aucun but à ma vie et j'étais devenu bien pire qu'un monstre ! Autant m'achever directement ! Pourquoi encore souffrir ? Et c'était alors que je trouvais la raison de vivre qu'était la mienne... La vengeance. Je n'avais tué qu'un bandit parmi tant d'autre, celui que je devais tué devait être le chef ! Je m'en vengerais du massacre qu'il avait pu me faire subir à moi et à mon peuple ! Guidé par mes pensées de vengeance, mon esprit déstructuré venait de trouver un but sur lequel se concentrer !

Ma vie est un puzzle dont toutes les pièces restantes reflètent ma soif de vengeance !

Le Joueur

Surnom: Hmmm ... ?
Age : 16
Sexe : M
Fréquences : 7 / 7jours (Votre niveau de présence sur le forum)
Comment avez vous connu le forum : Top site

Signature du Règlement : Lu et Approuvé
Autre : Possibilité de me changer mon pseudo en Strauss Mask ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zobal Masqué ohé ohé [ Fini !]   Mar 4 Fév - 17:12

Je up pour dire que j'ai fini ma présentation ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Tiky Mikk
Admin / Mage de Rang D
Admin / Mage de Rang D
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 08/10/2013
Age : 24
Localisation : Au même endroit que là où je ne suis qu'en apparence !
Aucun Avertissement

Feuille de personnage
Missions:
Estime: 4
Expérience: (235/250)

MessageSujet: Re: Zobal Masqué ohé ohé [ Fini !]   Mer 5 Fév - 2:40

Je valide ! =)
Tu peux passez à ta fiche techniques !

_________________
◄▲Présentation ├█├┼┴┬┴┼┴┬┴┼┤█┤ Fiche technique▼►
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zobal Masqué ohé ohé [ Fini !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Zobal Masqué ohé ohé [ Fini !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Heaven :: Autres :: Discussion :: Archive :: Presentations/Fiches techniques/ Notation RP-