AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Dereck aux poings d'acier [It's FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Dereck aux poings d'acier [It's FINISH]   Mer 20 Nov - 20:28

Fiche de Présentation

Personnage

Nom : Dereck
Prénom : Tyson
Age : 17 ans
Sexe : Pur Mâle
Groupe : Sabertooth
Classe : Rééquipement
Magie : The Boxer : Matérialise une tenue de boxe composée en haut d'un veston noir aux bordures dorées, sans manches et muni d'une capuche. Puis à ses mains se trouve, des gants résistants noirs ayant pour effet d'accroître sa force. Un petit short se trouve juste en dessous de sa petite veste, et est de même structure que celle-ci que ce soit au niveau de sa composition ou de ses couleurs. Et enfin, tout en bas, on trouve une paires de bottes noires se terminant en dessous des rotules. Elles accroissent la vitesse de son jeu de jambe, idéal donc pour les esquives et les feintes de frappes.
Cependant, grand défaut de ce rééquipement, elle n'offre aucun un bonus de résistance à son utilisateur, ce qui le laisse donc vulnérable à tout type d'attaque.

Mon Physique

Laissez-moi vous décrire le corps « sublime » de cet athlète. Commençons donc par les informations les plus faciles à vous définir, sa taille et son poids. 1 mètre 78 pour un jeune homme à l'aube de sa maturité, c'est honorable, mais il n'y a pas non plus à frimer de ça. Ça reste cependant une taille acceptable, il est donc loin pris pour un nain. Son poids quant à lui, je vais vous le dire : 69 kilogrammes, peut-être un peu gros, mais heureusement pour lui, il ne s'agit pas là d'un surplus de graisses à éliminer, c'est au contraire, signe de la présence d'une musculature bien développée. Chaque jour, il travaille avec attention chaque parcelle de son corps pour en faire ressortir de la puissance afin de le rendre plus performant chaque jour. Il est comme un diamant brut qui ne cesse d'être polie, à chacun de ses entraînements.

Dans la plupart des cas, les gens qu'ils rencontrent ne se souviennent de lui que par ses courts cheveux hérissées comme celle des lions, ainsi que de leur couleur blanche semblable à la couleur d'un majestueux loup. C'est le trait physique le plus marquant chez Dereck... juste après la cicatrice au dessus de son gauche. Je ne détaillerais pas ici les raisons de sa présence, mais il semble qu'elle lui apporte un certain charme, ou plutôt une certaine compassion de la gente féminine.
En dessous, on y trouve ses yeux, gris claire, loin d'être une couleur très imposante certes, mais peu importe le sérieux ou non de son regard, on pourra toujours voir brûler dans ses yeux, un puissant feu, symbole de son impossibilité à abandonner.
Il n'y a aucune utilité à vous décrire ses lèvres fines aux dents immaculées ou encore son nez, si ce n'est qu'il est fin, peu épais et qu'un petit pansement y est apposé dessus pour protéger ses voies nasales. Alors, pour finir, je vous décrirais ses armes de combats, sa fierté : ses poings, dont les doigts et la paume sont enroulés dans des bandages. Ils ont été mis à cause de nombreuses blessures et cicatrices qu'il s'est fait en s'entraînant ou en combattant.

D'un point de vue vestimentaire, Tyson est loin d'être une fine bouche. Généralement, il ne portera rien en haut et un simple short en bas, accompagné de bottes noires : il aime être à l'aise en combat ou ailleurs. Cela ne veut pas dire non plus qu'il est un véritable pervers (même si accoutumé de la sorte, il en a l'air... ), il n'aura rien contre, une chemise blanche accompagnée d'une cravate bleue et par dessus laquelle, il enfilera un fin pull rouge. Puis il optera pour un simple pantalon couleur marbre ou ébène et d'une paire de chaussure noires. Cet accoutrement-là le laisse paraître maigre, les gens sont alors souvent surpris de voir en fait, un corps musclé et bien travaillé.
Je ne vous ai décris là que deux types d'accoutrements dans lequel il vous sera possible de le voir, il pourra bien évidemment en porter des différents...


Mon Caractère

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : Tyson aime le combat. Il adore ça, c'est bien plus qu'un hobby pour moi, s'il pouvait se battre toute sa vie, il le ferait certainement. D'ailleurs, il se dévoue pleinement en s'entraînant chaque jour. Chaque matin, il effectue un petit footing en jogging dans les rues de Retcher, puis il revient près de chez lui et s'entraîne sur un punching-ball afin de peaufiner ses techniques. Il sait mieux que quiconque qu'il est faible, et pour réaliser ses rêves, atteindre ses objectifs, il aura besoin d'une grande force sur laquelle compter. Néanmoins, il ne rechignera pas une seconde à s'entraîner, car pour lui c'est toujours le plus grand des plaisirs de dépenser un peu de son énergie.

D'ailleurs, de l'énergie, il en a un paquet à revendre ! Il est comme une pile électrique à la seule différence que chez lui, sa jauge ne semble jamais s'épuiser. Un esprit infatigable, toujours prêt à se relever, et n'ayant peur de rien, voilà ce qui caractérise le jeune boxeur. Jamais, vous ne le verrez démoraliser, que ce soit pour une défaite ou autre chose, il aura toujours un sourire sympathique ancrée dans son visage. En dehors de son devoir de son mage, Dereck est loin d'être une cruelle personne comme pourrait laisser croire son tatouage de Sabertooth. Dévoué envers ses camarades, il sera prêt à vous donner un coup de main, quelque soit la hardiesse de la tâche, surtout s'il s'agira d'un combat... alors comptez sur lui pour le voir démarrer au quart de tour.
Le boxeur reste cependant un peu taquin, sortant un peu des « vacheries », mais rien de bien méchant, c'est juste pour les embêter. Il faut dire aussi qu'il est quelqu'un d'assez direct, ne prenant pas le temps de prendre la décision la plus sage. Pour lui, les poings sont et seront toujours la décision la plus sage. Donc pour ceux qui souhaiteront l'utiliser dans des stratégies ou autres actions réfléchies, sachez qu'il est ingérable, n'écoutant que son instinct au détriment des consignes données. Lit-il des livres ? Excepté le Sorcerer, je doute qu'il en lise. Il dit que cela lui lui donne la migraine.
Il se doit d'apprendre à plus se servir de sa tête que de ses poings, mais il s'avère très têtu quand quelqu'un ose aborder ce sujet.

En combat, Dereck est connue pour ne jamais abandonner : je ne sais même pas si ce mot fait partie de son vocabulaire, il ne l'utilisera probablement jamais de sa vie. Peu importe le nombre de fois où il s'écroulera par terre, il y a 100%  de chances qu'il se relève prêt à vous faire mordre la poussière. Acharné, il ne laissera aucun temps mort à sa cible, n'attendant qu'une seule et unique chose, le Knock-out de son adversaire. D'ailleurs, il les préfère coriace que gringalet, car le sentiment qu'il ressent en vainquant une bête mythique est bien plus important que celui de battre un vulgaire cafard. Cela coule de source ! Pour tout vous dire, il en va jusqu'à détester les combattants « tapettes et peureuses », ceux fuyant le combat et n'osant pas affronter le danger. S'il s'agit de filles, il peut se montrer indulgent, mais cela pourra même le répugner s'il s'agit de garçons. À l'inverse, il éprouve un immense respect pour les gens forts et qui, comme lui combattent avec leurs tripes et non avec leur bouche. Quelque soit son camp, il n'oubliera jamais des personnes avec qui, son âme frémit à chaque coup qu'il portera.


Mon Histoire

Moi Tyson Dereck Hydralson vais vous conter brièvement mon histoire. Né de l'union d'Oliver Dereck, simple paysan et de Lyre Hydralson, jeune épicière de campagne, je vécus une partie de ma vie dans les champs. Mes parents étaient propriétaires d'un petit champ de blé, d'un potager et même d'un petit poulailler, ce fut donc dans la dure vie campagnard qu'a commencé ma vie. Bien que laisser au repos de par mon âge, j'apportai mon aide à mes parents dès mes sept ans, il n'avait même pas eu à me le demander, pour moi,  c'était la chose la plus évidente à faire. Un jour, j'aidai mon père à cultiver la terre puis le jour suivant, j'accompagnai ma mère au marché où je l'aidai à vendre les produits fraîchement cueillis, la veille. Certes, il s'agissait d'une vie simple et rustique, mais j'étais heureux avec eux, les aider me rendait heureux et me voir aussi responsable pour mon âge rendait mes parents heureux, au point quelquefois de faire pleurer ma mère.
Année après année, je menai ma vie, le cœur léger et malgré averses, grêles voire même nuisances animales (taupes, rat des champs...), je ne voyais pas ce qui pouvait changer mon train-train habituel...

Mais il y eut ce jour particulier, je devais avoir douze ans lorsque cela était arrivé. C'était d'ailleurs mon anniversaire, ce jour-là. Mes parents m'offrirent un petit billet rose, au départ je ne compris pas vraiment de quoi s'agissait-il, mais lorsque mon père m'expliqua que nous irions en ville pour voir un grand tournoi de combattants, j'explosai de joie. Il faut dire que nous n'allions pas très souvent en ville, la plupart du temps, c'était pour vendre des articles donc vous ne pouviez imaginer l'excitation que j'avais en y allant.

Les villes étaient si grandes et si magnifiques, il y avait tant d'endroits à visiter et de rues dans lesquelles se perdre. Nous arrivâmes alors devant un Colisée où le hurlement de la foule fit trembler le sol dallé sur lequel nous marchions. C'était une sensation incroyable, jamais ressenti avant dans ma paisible campagne. Je voulais voir, je voulais ABSOLUMENT voir. Tenant mes parents par la main, je les forçai à se dépêcher d'entrer dans le stade et une fois toutes les marches d'escaliers montées, je pus observer avec stupéfaction une foule en délire acclamant un défilé de personnes foulant le sol sablonneux de la place centrale. Les yeux écarquillés, je ratais pas une seconde des événements qui se déroulaient ici. Avec admiration et en première loge; je voyais à l'œuvre des hommes et des femmes surpuissants capables de matérialiser « du rêve »... Du moins, je ne savais comment appeler ça à l'époque. Surpris, j'avais demandé à mon père :

- Comment ces gens peuvent faire des trucs pareils ?
- Ah ça, c'est parce qu'il maîtrise la magie : ils peuvent créer ce qui leur chante et dégager une puissance incroyable ! Après, je ne peux pas te dire ce que c'est vraiment, mais observe et rêve, au lieu de poser des questions. Finit-il amicalement.

Je gardai les yeux rivées sur un combat bien précis. Deux hommes allaient s'affronter pour savoir lequel était le plus fort. D'un côté, le premier homme, plutôt jeune, cheveux rouges flamboyants et plein d'assurances, semblait matérialiser des flammes sur son adversaire. Ça devait être sa magie ! Son opposant lui, barbu, et plus vieux, était équipé de gants au bras et ne semblait être capable que donner des coups de poings et pieds. À première vue, le vainqueur était tout désigné, d'ailleurs on entendait déjà des tas de cris d'encouragement pour lui, mais je pouvais voir avec quelle fureur se défendait le vieil homme. Avec habilité, il esquivait et frappait tout de suite après son adversaire,  de plus, il ne bronchait pas une seconde lorsqu'il était pris dans une salve ennemie. J'étais complètement subjugué par l'intensité de ses actions ainsi que par sa puissante résistance, ce fut donc logique de l'encourager totalement, même si les voix du publics elles, ne le faisaient pas.
Pourtant, au fond de moi, j'en étais certain, il allait gagner. Il ne pouvait en être qu'ainsi. L'homme manipulant le feu s'écroulant après une merveilleuse droite du vieil homme, je mis à pleurer de joie  et à scander son nom dans tout le Colisée lorsque je le vis soudain venir vers moi. Pourquoi moi ? Aucune idée, je n'avais rien fait de spécial et pourtant, il me les donna, ses gants de combats. Avant de partir, il me demanda d'en prendre grand soin de ses gants « porte-bonheur » et me demanda :

- Alors comment tu m'as trouvé, petit ?
- Vous.... vous avez été INCROYABLE ! Je... Je v... veux être comme vous plus grand !
- Oh.... Sérieux ? Ben il va falloir que tu entraînes avant, gamin !!! Me répondit en me caressant les cheveux. Ce fut les derniers mots que nous échangions avant qu'il ne quitte le terrain de combat.

Apparemment, le tournoi durait en tout cinq jours, mais nous ne pûmes rester que pour cette unique journée. Mes parents avaient déjà cassé une bonne partie de la tirelire, juste pour mon anniversaire, afin d'assister à cette première journée, autant dire que si nous y étions restés plus de deux jours, toutes leurs économies allaient s'envoler. C'était quand même des gens d'une grande générosité... au point de sacrifier une partie de leur argent, juste pour faire plaisir à leur fils... je savais plus quoi dire, en fait !

Depuis cette journée, je commençai à m'intéresser de plus en plus au monde de la magie et notamment à l'homme m'ayant offert ses gants. Des magazines peu connues comme « Comment devenir mage en dix leçons » ou encore « La magie pour les nuls » et des magazines plus populaires comme « Weekly Sorcerer », je les dévorais tous avec un seul but en tête : apprendre la magie.
Petit à petit, je commençai à délaisser mon travail de paysans au point de ne m'intéresser qu'à la magie. Tous les jours, j'enroulai une corde autour d'un arbre et la frappait entre 50 et 100 fois par jours. Puis j'enchaînai avec des sprints, des pompes et j'en passe...
Mes parents ne disaient rien quant à mon comportement désinvolte, les abandonnant au travail, mais ils semblaient vraiment s'en inquiéter.

Le temps passait et je continuai à essayer d'apprendre la magie sans grand succès, délaissant toujours mon travail au champ, mais trois ans après ce tournoi, un tournant dans ma vie se présenta à moi : l'école des 14 poings. C'était une école réputée pour ses enseignements sur la magie aux poings et mon père m'apprit qu'il m'y avait inscrit. Encore une fois, mes parents avaient décidés de mettre en danger leur argent juste pour me faire plaisir. Il fut dur pour moi d'accepter de voir mes parents se mettre en difficulté pour moi, je trouvais ça cruel, mais il fallait se rendre à l'évidence, tant que j'avais mes rêves en tête, je ne leur aurais été d'aucune utilité. Le coeur noué, je quittai ma petite bourgade en leur promettant de devenir le plus grand de tous les mages.

C'était la première fois que j'étais aussi loin de mes parents alors, autant vous dire que les premiers jours furent un véritable cauchemar. Lors de la rentrée, je fus la stupide erreur de ne pas me réveiller et d'arriver en retard et résultat... 30 fois le tour d'un étang de 3 km de longueur. Là encore, ce n'était qu'un aperçu de mes péripéties de la rentrée, mais je ne préfère pas toutes les raconter.
Mes origines campagnardes en firent rire plus d'un, se mettant à me prendre de haut, mais il y avait une règle des plus intéressant dans cette école qui stipulait que « tout conflit avait le droit d'être réglé dans un combat, dont les règles auraient été défini auparavant. ». J'appliquai cette règle et explosai les quelques minables qui avaient eu l'audace de se moquer de mes origines. Après tout, beaucoup d'élèves inscrits dans cette école n'était qu'une bande de « fils à papa » réclamant toujours ci ou ça.
Bref, ceci étant, je parvins rapidement à apprendre la magie que j'avais tant rêvé depuis des années, celle du combattant. La mienne consistait à matérialiser un costume de boxeur avec lequel j'éclatai la tête de ceux qui m'embêtaient. Les entraînements étaient épuisants, certains mortels, à plusieurs d'entre eux, je me suis blessé, d'ailleurs, il y a des cicatrices qui n'ont toujours pas disparu, celle au dessus de mon oeil gauche par exemple. Mais au final, à la fin de l'année, je fus désigné meilleur élève en travaux pratiques de ma classe, mais également pire élève de ma classe en cours théorique... Les formules, ce n'était pas trop mon truc ! Plein de détermination, je commençai ma deuxième année dans l'école des 14 poings jusqu'à ce qu'en plein milieu de l'année, un homme vint spécialement pour me voir. Beaucoup de gens semblaient le connaître et l'admirer, il devait être alors quelqu'un de très puissant. Très poliment, il se présenta à moi :

- Je me présente, Edgar Rebolt et toi tu es bien Dereck Tyson n'est-ce pas ?
- Ouep, c'est bien moi ! Répondis-je le plus décontracté qui soit !
- Alors c'est parfait ! Sache que cela fait un an que je suis ta progression et que je suis ici pour te demander d'adhérer à notre guilde : Sabertooth !
- HEIN !!!! Sérieux ? C'est une blague ? Criai-je ébahi ! Comment ne pas connaître cette guilde ? Sabertooth était une guilde dite stricte ne recrutant que la crème des mages. En plus, j'avais entendu dire que les adhésions ne se faisaient que par accord du chef de la guilde. Et aujourd'hui, on me demandait de rejoindre cette guilde si fermée ! Cela ne devait être qu'un rêve !
- Pour sûr, à Sabertooth, on est pas du genre à déconner ! J'ai envoyé ton dossier à la chef de guilde il y a deux mois et après l'avoir étudiée, celle-ci a enfin donné son accord pour ton adhésion. Maintenant il ne manque plus que ton accord !
- Laissez-moi réfléchir quelques secondes... pourquoi vouloir recruter un simple jeunot comme moi, même pas encore majeur ?
- Tu sais pourquoi les écoles d'enseignements magiques ont été crée ? Pour distinguer les pépites dorées des vulgaires pierres ! Sabertooth est une guilde ne s'intéressant qu'à ce qui est fort, la faiblesse ne nous intéresse pas. Nous n'aspirons qu'au sommet, alors nous suis-tu ?

Il avait trouvé les mots pour me convaincre, j'acceptai donc de rejoindre la guilde de la dent de sabre : Sabertooth. Il ne me restait plus qu'à atteindre le sommet.

Le Joueur

Surnom: A vous de voir Razz!
Age : 16 ans
Sexe : M
Fréquences : 4 / 7 jours, je pense ! Pour les vacances, après je suis souvent absent une semaine sur deux !
Comment avez vous connu le forum : Top Site

Signature du Règlement : No Souci => "Lu et Approuvé"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dereck aux poings d'acier [It's FINISH]   Dim 24 Nov - 17:20

Ma présentation est terminé ! Bonne (ou mauvaise Twisted Evil) lecture en espérant ne pas avoir été trop mauvais --' !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dereck aux poings d'acier [It's FINISH]   Dim 24 Nov - 17:33

Bonsoir et bienvenu, une présentation bien sympathique avec une belle qualité rp. Pour moi, ça sera un avis positif.
Revenir en haut Aller en bas
Tiky Mikk
Admin / Mage de Rang D
Admin / Mage de Rang D
Tiky Mikk


Messages : 223
Date d'inscription : 08/10/2013
Age : 24
Localisation : Au même endroit que là où je ne suis qu'en apparence !
Aucun Avertissement

Feuille de personnage
Missions:
Estime: 4
Expérience: (235/250)

MessageSujet: Re: Dereck aux poings d'acier [It's FINISH]   Lun 25 Nov - 23:16

Avis positif too, on va te valider ta présentation ! =)

_________________
◄▲Présentation ├█├┼┴┬┴┼┴┬┴┼┤█┤ Fiche technique▼►
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dereck aux poings d'acier [It's FINISH]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dereck aux poings d'acier [It's FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Heaven :: Autres :: Discussion :: Archive :: Presentations/Fiches techniques/ Notation RP-