AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Surveillance discrète ! [ Mission Rang E ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ichiro Fusaaki
Mage de Rang E
Mage de Rang E
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 26/10/2013
Aucun Avertissement

Feuille de personnage
Missions:
Estime: 5
Expérience: (219/300)

MessageSujet: Surveillance discrète ! [ Mission Rang E ]   Mar 29 Oct - 15:57

Clover. J'avais atterri dans cette ville par pur hasard, à vrai dire je n'avais aucune idée de comment j'avais finis ici, mais ce qui était sûr c'est que j'y étais. Mon périple n'en finissait pas, en six ans j'avais visité tellement de villes et de villages paumé que je ne les comptais plus. J'avais approfondis ma connaissance sur le monde de la magie mais ce n'était pas suffisant. Je savais que j'étais encore bien faible, bien trop faible. Enfin bref, j'étais arrivé à Clover par pur hasard, après trois jours passé à marché sans répit et en ne m'arrêtant que très brièvement afin de me ressourcer. Cependant je n'étais pas si fatigué, pourtant je commençais à manquer de provisions, il était donc temps d'aller faire le plein ! Je n'étais pas riche mais pas pauvre non plus, au cours de mon voyage, j'avais accompli quelques travaux en échanges de monnaie. Bizarrement, les gens était très attirés par les mages ces temps-ci. Et les mages de guildes semblaient encore plus prisés, mais je n'étais pas intéressé par les guildes. Pourquoi ? Tout simplement parce que rejoindre une guilde signifierait avoir des restrictions et je détestais ne pas être libre de mes mouvements. Je voulais voyager dans le monde entier, tout découvrir et peut-être un jour devenir le mage le plus puissant qui existe... Mais ça c'était encore bien loin.

Cela faisait maintenant quelques heures que je me baladais dans cette ville mais je n'avais toujours pas trouvé ce que je cherchais. Un endroit où me réapprovisionner en nourriture et eau afin de pouvoir continuer mon voyage. J'étais certain que dans une ville comme celle-ci, il devait y avoir un magasin ou une auberge où l'on pouvait trouver tout ce dont on avait besoin, mais je n'avais jamais été doué pour les recherches à mon grand regret. C'est alors que je vis deux hommes.. En faite je dirai qu'il s'agissait plus de colosses que d'hommes. Donc, deux colosses semblait énervé après un vieux marchand qui lui avait l'air assez embarrassé de la situation. Je n'avais pas un bon pressentiment, alors je pris la décision de porter secours au vieil homme. Arrivé derrière les deux colosses, je leur adressa alors la voix :


    - Excusez-moi de vous déranger en pleine transactions chers messieurs, mais ce pauvre marchand n'a pas l'air très enclin à vous céder ce que vous voulez.



Je ponctua ma phrase d'un léger sourire aux lèvres. Toutes ces années à voyager de villes en villages avait enrichi mon vocabulaire ce qui m'avait permis de me tirer de situations assez gênantes. Les deux individu baissèrent alors la tête vers moi et me rétorquèrent qu'ils n'en avait rien à faire de mon avis et reportèrent ensuite leur attention sur le marchand. Celui-ci posa son regard assez appeuré sur moi et me lança :


    - Mon garçon, vois-tu ces deux hommes souhaiteraient s'adresser à ma fille mais je ne souhaite pas que celle-ci traîne avec de tels individu.



Il semblait vouloir me transmettre un message caché dans ce qu'il me dit, mais n'étant pas vif d'esprit, je ne vis pas où il voulait en venir. Soudain, une jeune femme sortit d'un magasin de jardinerie et s'adressa au vieux marchand. C'était donc elle la fille du marchand. Fronçant les sourcils, je jeta un regard discret sur les deux colosses et c'est à ce moment-là que je compris le message du vieil homme. Toussotant légèrement, je me déplaça devant les deux hommes et utilisa ma magie pour enflammer mes deux mains. J'avais toujours le sourire aux lèvres lorsque je m'adressa aux deux colosses :


    - Je crois que vous n'avez pas très bien compris. Ce marchand ne souhaite pas que sa fille vous voient alors je vous prierai de partir... Tout de suite.



Les deux hommes me regardèrent intensément, mais je soutins leur regard. Un combat contre deux hommes bien plus forts que moi serait un bon entraînement et en y repensant, ça faisait longtemps que je m'étais pas battu. Mon éternel sourire juvénile sur mes lèvres, quelques minutes s'écoulèrent avant que le deux colosses décident de partir, mais en jurant qu'ils reviendraient. Secouant légèrement la tête, j'éteignis les flammes qui englobaient mes mains puis me tourna vers le marchand et sa fille, qui ne semblait pas avoir compris qu'elle était l'objet de cette altercation. Le vieux marchand me regarda longuement, semblant me jauger puis dit à sa fille de partir. Une fois la jeune femme partit, le vieil homme s'approcha de moi et me demanda, l'air méfiant :


    - Dîtes-moi jeune homme, comment trouvez-vous ma fille



Sa question me fit hausser légèrement hausser les sourcils. Pourquoi me demandait-il ça ? Je n'avais vu sa fille que très brièvement, je ne pensais pas pouvoir me prononcer à ce sujet. Mais le vieux marchand semblait vouloir que je réponde alors, passant une main dans mes cheveux en batailles, je lui répondis tout sourire :


    - Je... Je trouve votre fille ravissante monsieur. Je suppose que de nombreux hommes semble vouloir la courtiser.



J'éclata alors d'un bref rire. Je n'avais pas l'habitude qu'on me pose se genre de questions, surtout s'il s'agissait de mon opinion sur les femmes. J'aimais les femmes, comme la plupart des hommes sur cette terre mais je ne les aimais pas comme eux. Pour moi, les femmes étaient toutes comme la mère ou la tante que je n'avais jamais eu et les filles un peu comme la petite-sœur ou cousine que je n'avais jamais eu. Le vieux marchand fronça les sourcils et me regarda quelques instants avant d'esquisser un sourire à son tour. Il avait l'air satisfait de ma réponse.. Mais pourquoi ?


    -J'ai vu que tu était un mage et je voudrai savoir si il te serait possible d'accomplir un petit travail pour moi. Ma fille veut à tout prix marcher sur les traces de son vieux père et donc, je lui ai donné l'occasion de me montrer ce qu'elle sait faire. Seulement voilà, comme tu as pus le voir, ma fille et prisées par de nombreux hommes... Peu recommandables.



Malgré mon manque de jugeote, je compris aussitôt ce qu'il voulait de moi. Ce vieil homme tenait beaucoup à sa fille et souhaitait que je l'escorte durant son premier jour de travail. Avec un sourire compatissant, j'accepta aussitôt sa demande, sans même faire allusion d'une quelconque récompense. Je ne voulais pas abuser de la gentillesse de ce vieux père de famille. Me préparant à m'en aller escorter la jeune femme, le vieil homme rajouta une chose avant que je parte.


    - Oh, et si possible essaie de ne pas te faire remarquer durant le petit voyage de ma fille, je vous attendrai à destination.


Hochant promptement la tête, je ne chercha pas à comprendre pourquoi il ne souhaitait pas que sa fille me voie. Après que le vieil homme fut partit, je me dirigea à la sortie de la ville. Exceptionnellement, j'avais décidé d'enfiler ma capuche afin de ne pas me faire remarquer par la jeune fille, seuls mes yeux dorées se voyaient à travers mes habits maintenant. Une fois que la ville du marchand soit partis, je la suivis quelques minutes après son départ, prenant soin de me tenir à bonne distance de sa position. Le voyage se déroula sans encombre, la jeune femme semblait très doué en ce qui concernait la vente nomade. Pour preuve, elle avait épuisée tout son stock avant même d'avoir terminée sa tournée. Evidemment je me doutais bien que ces charmes féminins y étaient pour quelque chose vu que la majorité de ces clients étaient des hommes, mais tant qu'elle gagnait de l'argent hein...

Arrivée à mi-chemin de ce petit voyage, la jeune femme décida de s'asseoir quelques instants, semblant épuisée de sa marche. Me cachant derrière un arbre, je la surveilla discrètement cachés derrière des feuillages. Je jetais quelques regards autour de moi pour analyser mon environnement, c'était un de mes hobbys. Je me plaisait à regarder l'endroit où je me trouvais, cela m'évitait bien des mauvaises surprises. C'est alors que je jeta un regard discret à côté que je vis deux hommes cachés derrière des feuillages qui regardaient eux aussi la jeune femme. En voyant leur expression, je ne mis pas bien longtemps à comprendre ce qu'il voulait et qui ils étaient. Me faufilant discrètement entres les arbres, j'arriva sans un bruit derrière les deux colosses.


J'utilisa une nouvelle fois ma magie, enflammant tout mon corps d'une aura enflammée ce qui eut pour effet d'attirer l'attention des deux individus. Ayant remarquer qui j'étais, sans doute à cause mes yeux couleurs or, ils se jetèrent sur moi presque instantanément. Mais ils étaient lents, bien trop lents. Exécutant quelques pas sur le côté, j'esquiva facilement l'offensive du premier colosse, suivis juste après par une offensive du deuxième colosse que j'esquiva en me baissant avec agilité. Étonnés, ils ne se doutaient pas une seule seconde que c'était le halo de feu qui couvraient mon corps qui me rendait aussi agile et rapide. Profitant de leur moment de flottement, je sauta sur eux et les assomma rapidement deux deux puissant coups de poings à la tempe. Ceci fait, je remarqua alors que la fille du marchand se doutait qu'il devait se passer quelque chose derrière les arbres. Et puis à cause de mon aura enflammés, j'avais brûlé quelques feuillages par inadvertance. Mais la ravissante jeune femme repris son chemin tranquillement. Le reste du voyage se déroula sans une autre intervention.Une fois arrivée à destination, le vieux marchand félicita sa fille d'avoir accompli avec brio cette petite tournée. Retirant alors ma capuche, j'attendis que la jeune femme quitte son père avant d'aller rapporter ce qui c'était passé. Une fois mon petit rapport fait, le marchand hocha la tête et me demanda ce qui me ferait plaisir. Souriant de toutes mes dents, je lui répondit :


    - Je ne souhaite rien. Le simple fait que votre fille ait accompli son travail me suffit.




Malgré cela, le vieux père insista tout de même pour que j'emmène quelques provisions gratuitement. Gêné, j'accepta sa demande et quitta la ville, mon sac rempli de provisions. Le soleil commençait à se coucher à l'horizon. Fronçant les sourcils, je repris un air sérieux, me rappelant que je mon périple était loin d'être fini...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Surveillance discrète ! [ Mission Rang E ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Heaven :: Earthland :: Autres villes de Fiore :: Clover-